23 avril 2014

Angkor ... what?

angkor2_11

Bonjour à tous,

Nico a envie de lire son roman ce soir, je prends donc le relais au clavier.

Nous avons passé la journée à la découverte des temples d'Angor en tuk-tuk (le "petit tour"+ Bantei Srei à une grosse trentaine de km).

angkor2_1

Nous avons commencé justement par ce temple, la "citadelle des femmes", mon préféré avec le Bayon.

angkor2_10

angkor2_8

Toujours aussi beau, tout en finesse. Petite déception quand meme : bon dieu, qu'est-ce que a changé en 7 ans ! Lors de notre dernier passage, les tuk-tuk se garaient sur un petit terre-plein à quelques mètres de l'enceinte.

angkor2_7

Aujourd'hui, c'est un "visitors center" flambant neuf qui accueillent les courageux à avoir poussé la balade jusque là, un parking pour une cinquantaine de semi-remorques, des sentiers balisés, ... et surtout des cordages qui limitent la circulation dans le complexe. Ok, je comprends, la conservation avant tout mais c'est quand meme frustrant... 

angkor2_9

Idem au Ta Phrom, en pleine "restauration" par des équipes indiennes.

angkor2_2

angkor2_3

Les majestueux fromagers qui enserrent les pierres de leurs racines tortueuses cotoient les grues et les tailleurs de pierres en train de combler les "trous".

angkor2_17

angkor2_6

Ca perd un peu de son charme mais d'un autre coté si l'homme ne dompte pas un peu la nature, dans dix ans, il n'y a plus de temple tant cette meme nature est envahissante.

angkor2_4

angkor2_18

Pour ceux qui suivent le blog depuis sa création, pas de serpent tombé du ciel cette fois (lors de notre première visite, un énorme reptile émeraude était tombé de son arbre à moins d'un metre de nous).

angkor2_14

angkor2_16

Le tuk-tuk nous a ensuire enmené dans l'enceinte d'Angkor Thom oú nous avons passé beaucoup de temps au Bayon, (mon autre chouchou).

angkor2_27

angkor2_22

Comme la dernière fois, nous avons essayé la fameuse photo trompe l'oeil où il faut embrasser l'une des enigmatiques tetes du souverain divinisé. Objectif atteint avec plus ou moins de succès...

angkor2_24

angkor2_23

angkor2_26

Par contre, Alix est une pro de la photo, elle nous mitraille avec beaucoup de succès. Encore quelque chose qu'elle ne tient pas de moi ;-)

angkor2_5

angkor2_19

On vous passe les commentaires sur les autres édifices, allez jeter un oeil sur le blog de 2008. Belle visite, belles (re)découvertes et grosse chaleur (36 degrés au thermomètre, plus de 40 en température ressentie...

angkor2_13

on vide pas mal de bouteilles d'eau, on élimine et la case piscine en fin de journée est vraiment incontournable).

En sortant d'un temple, nous sommes tombés sur un couple de suisses francophones avec une petite filles de 4 ans que nous avions déjà rencontré hier à Angor Vat. Ils sillonnent l'Europe et l'Asie pendant une année. Petite discussion à la sortie du site, les filles ont joué un peu ensemble; du coup, nous nous sommes donnés rendez-vous en soirée. Petit resto et balade dans les rues animées de Siem Reap pour permettre au filles de jouer un peu, sympathique moment...

angkor2_28

 

 

 

Là, c'est l'heure de se coucher pour etre en forme pour une nouvelle aventure angkorienne demain.

angkor2_20

Désolée pour les photos, Nico n'a plus le courage de les poster ce soir, ca crève de jouer à chasseurs de trésors (je ne vous parle pas d'IndianAlix qui s'est endormie en moins d'une minute !)

Bonne fin de journée à vous tous

Bisous

 

Miss S. et le reste de la tribu endormie

 angkor2_25

Oups, la chaleur nous a fait oublier un truc super important hier : BON ANNIVERSAIRE PARRAIN !

angkor2_12

 angkor2_21

 

 

 

Posté par nick11 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


22 avril 2014

Première journée à Siem Reap

angkor1_3

On vous avait laissé hier après une longue journée de route, de la Thailande au Cambodge.

angkor1_2

 

Une fois une longue nuit de sommeil bien méritée pour tous, un gros petit déjeuner englouti, il était temps de repartir à l'aventure. 
Nous passons 4 nuits à Siem Reap, inutile de trop se presser tout de même, surtout que l'on a déjà vu une grande partie des temples lors de notre premier séjour (et les vieilles pierres, on aime, mais pas tous pareil, hum).

angkor1_8

Donc, on décide de passer le début de journée en ville, déjà pour au minimum déposer un peu de lessive, 1$ le kg, on va pas se priver... Sur le chemin, Alix est intriguée par de nombreux aquarium géants, plein de petits poissons, et encore plus intriguée de voir que parfois, de gens mettent leurs pieds dans ces grands bocals. Vous l'aurez deviné, ce sont des petits poissons mangeurs de peaux mortes.

angkor1_4

Elle voulait absolument essayer, c'est pas cher (en plus un verre gratuit pendant le "traitement") et comme Sandrine ne veut pas approcher à moins d'un mètre tout ce qui bouge dans l'eau, il a bien fallu se dévouer. Jour de fête pour Alix (c'est tous les jours jour de fête ces temps-ci il me semble)

angkor1_1

Decidément, mes pieds en voient de toutes les couleurs cette semaine... Ca chatouille et ça pince à la fois, mais on finit par s'habituer. On verra quelle maladie étrange on va attraper maintenant...

 

Après quelques moments à la piscine de l'hotel, direction le site d'Angkor, vers 16h30 (on peut acheter les billets pour le lendemain dès 16h45 et visiter quelques heures) en tuk tuk. Objectif du jour, la visite du temple d'Angkor Vat, dire de prendre de l'avance sur le lendemain.

angkor1_12

 

angkor1_13

 

 

Alix a cherché tout le long la princesse qui était sensée se cacher dans ce truc qui ne pouvait qu'être un chateau, il y a même des dragons, des bêtes féroces et des douves à l'entrée, mais pas trouvé.

angkor1_9

Des moines qui voulaient se prendre en photo avec elle, certainement, mais pas de princesse.

angkor1_6

angkor1_17

Une mariée cependant (enfin, on imagine, vu qu'elle était en pleine sénce de shooting avec un homme, et si la demoiselle avait un physique pouvant éventuellement faire penser qu'elle était mannequin, lui beaucoup moins, d'où le probable shooting pré ou post nuptial).
Pas de photo de la madame, désolé pour ceux que cela pouvait intéressé, mais voici d'autres moines en échange.

angkor1_19

En attendant, c'est Alix qui s'est chargée de prendre des photos de nous, elle adore prendre des photos.

angkor1_7

On a pas mal de chance, peu de touristes en cette fin de journée et on a un peu l'impression d'avoir le temple pour nous.

angkor1_20

angkor1_14

angkor1_15

 Nous sommes parmi les tous derniers à quitter l'enceinte du temple, sous les ordres des gardes pressés de rentrer chez eux.

angkor1_10

 

Le soleil s'est couché sur Angkor wat lorsque l'on quitte enfin les lieux.

angkor1_21

On a terminé cette journée par une dernière expérience, le BBQ cambodgien.
Un peu dans le même genre que le bbq lao, une source de chaleur (ici un bec de gaz), recouverte d'un récipient en forme de chapeau. Un bouillon est versé sur le bord et on y fait cuire légume et nouilles alors que l'on dépose la viande sur le dome central, les divers sucs de cuisson se mélangeant au bouillon, délicieux.

angkor1_11

A ce propos, à tous ceux qui s'obstinent à demander des couverts dans les restaurants asiatiques, sachez qu'Alix a appris à ce servir de baguettes, je veux pas vous mettre la pression mais bon... 

angkor1_22

 

Posté par nick11 à 18:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 avril 2014

Comme une erreur d'aiguillage...

Sandrine vous disait hier que l'on avait de la chance, deux membres du personnel de l'hotel ayant besoin de renouveler leur visa (ils étaient tous deux vietnamien -l'hotel est récent, fait partie d'une mini chaine, et le manager du front desk vient du vietnam où il travaillait déjà dans un hotel de la chaine, pour être certain de débuter sur de bonnes bases, soit), on pourrait partager avec eux le minivan jusque la frontière, à un prix très concurrentiel (moitié prix et van business class).

Tout a bien commencé, départ vers 10h 10h30, on a profité du trajet pour faire plus ample connaissance avec Fon (le vietnamien) qui a pris son rôle à coeur jusqu'au bout (il nous a même offert des glaces sur le ferry, sans demander). A midi 20, on débarquait du ferry sur le continent.

Le temps passant et les kilomètres défilant, je me demande tout de même pourquoi on longe si longtemps la mer, le poste frontière étant bien loin dans les terres. Après 1h30 de route, j'ai ma réponse, on est allé au poste frontière de Koh Kong alors que l'on devait rejoindre celui d'Aranyaprathet/Poipet. 

Source: ExterneVous visualiserez mieux avec la carte, Koh Kong est tout en bas sur la gauche, Poipet bien plus haut.

Bien entendu, aucune route directe entre les deux. J'avais bien expliqué au manager que l'on devait aller à Poipet, lui pensait que son chauffeur emmenerai tout le monde à Poipet, mais vu que le chauffeur savait que Koh Kong était plus proche et ne connait rien du Cambodge, il est allé à Koh Kong, sans savoir...

On aurait pu franchir la frontière à cet endroit, sauf que pour remonter à Siem Reap, il faut tout d'abord aller jusque Pnom Penh et puis seulement reprendre le chemin de Siem Reap. Probablement bien plus de 12h de route dans le meilleur des cas, sans travaux et en plein jour. Vu qu'il était déjà presque 15h, c'était pas gagné.

On a convenu au téléphone avec le manager que le chauffeur nous reconduise jusque Chantaburi à 180km de là, un détour de 250km pour eux et de là, ben on improviserait.

A 16h30, on était à Chantaburi (oui, le chauffeur était plutôt rapide), juste à temps pour prendre un minibus pour Sa Kaeo, à 150km plus au nord. (600 bath pour 4 places -une pour nos sacs)

Une fois à Sa Kaeo (un peu avant 19h), on prend un bus cette fois pour rejoindre enfin Aranyapratet (58km), 40bath/pers.

Vers 20h15, on arrive à la frontière, enfin presque, vu que la station de bus est à 10 bornes, donc c'est parti pour un tuctuc (100bath).

 

Le passage du poste frontière s'est étonnement bien passé, alors que c'est sensé être la pire frontière d'Asie du sud est, avec 1001 arnaques en tout genre; juste l'officier qui a essayé de nous extroquer 100 baths/pers en plus du prix officiel pour le visa, mais il en faut bien plus qu'un gars en uniforme pour impressionner Sandrine et il s ést retrouvé sur les roses.

A 21h15, on était enfin dans notre dernier moyen de transport, un taxi pour Siem Reap, 168km pour 35$ (il a fallu batailler un peu, on partait de 45 euro/62$, à mon avis, pour 30$ on aurait pu trouver, mais ça ne valait pas vraiment la peine).

La route est rectiligne, il y a pas grand monde la nuit et à 23h30, on est enfin arrivé à l'hotel.

 

Au final, cela aurait pu se passer bien plus mal, on a certes 5 ou 6h de retard, mais on est là entier. Et on s'étonne de la patience d'Alix qui supporte ces imprévus sans broncher (bon, d'un autre coté, entre deux siestes, elle a eu de quoi s'occuper, une fois laissés ses nouveaux amis vietnamiens qui étaient super sympas avec elle, elle a joué avec une toute petite fille dans le minibus, dressé trois bébés chat ou tigre à la station de bus, regardé les éclairs au loin dans le bus, poussé la valise à travers tout le poste frontière et enfin regardé un film dans le taxi -on est pas des barbares tout de même)

 

20 avril 2014

On the road again....

Voilà, notre séjour en Thailande se termine. Demain, nous passerons la frontière pour le Cambodge. Le manager de l'hotel est italien, il est originaire d'un bled à une septantaine de km d'Isernia. Je ne sais pas si le coté "compatriote du bout du monde" a joué dans l'histoire mais pour demain, il nous a proposé de nous déposer au poste frontière thai pour une somme relativement modique, il doit justement aller par là... On n'a pas trop hésité vu l'isolement du coin.

DSCF0432

 

Nous avons bien profité de notre dernière journée à Koh Chang et de notre mobilette pour explorer la pointe sud-est de l'ile.

DSCF0428

Le gars nous avait prévenu, la route n'est pas bonne... on a vu des bosses, des fosses, plus de macadam et .... plus de route non plus (effondrement probablement du à l'érosion d'un sol moins que stable).

DSCF0417 - copie

Notez la barricade bricolée (parait qu'il n'y a pas longtemps qu ils ont pensé à en mettre une... c'est juste que le "trou" est après une descente en virage, je vous laisse imaginer la suite...).

DSCF0419

 

 

Vu l'état de la route et le cadre idylique, nous n'avons finalement pas atteint la pointe (presque quand meme) mais la crique où nous avons fait une longue pause vautrés dans nos hamacs en valait la peine.

DSCF0439

 

DSCF0450

DSCF0441

Le fin fond du bout du monde, encore étonnée de trouver de la vie par là, un chouette petit café-resto en bord de plage avec .... rien autour et une mer bouillante (et des cannettes fraiches à moins d'un euro).

DSCF0445

Jamais vu ca, l'eau devait bien avoir 40 degrés. Alix habituée à l'eau glacial de Coxyde s'est écriée : 'Au secours, c'est bouillant !"

DSCF0463

Et devant les hamacs : "Ici, c'est comme au terril, il y a aussi des hamacs, on va faire des photos pour montrer aux copains de ma classe !""

DSCF0461

DSCF0460

 

Nous avons finalement repris le route pour aller voir les deux villages de pecheurs de la cote est.

DSCF0468

Et là, on s'est fait une de ces orgies : coquillages (style de noix de saint Jacques locales) aux pleurotes, beignets croustillants de grosses crevettes et rouleaux de printemps au crabe. Miam ... Miam ... ( et meme pas malade, oh que j'adore ces pays où les fruits de mer n'ont pas le temps d'etre empoisonnés avec ces saletés deproduits allergisants!).

Retour au Parama, pause piscine indispensable (lecon de natation pour Alix, faut rentabiliser la planche en mousse que je trimballe depuis la maison), les douches, les valises et encore un repas fruits de mer, demain, on sera quand meme loin de la mer pour en profiter.

DSCF0494

Ben voilà, je vais vous laisser... en vous fixant rendez-vous pour le auite de notre aventure à Angkor.

Bon lundi de Paques à vous tous et bon carnaval aux saint-vaastois !

Gros bisous d'Alix,

DSCF0477 

Miss S.

 

PS : la poule a trouvé sa route, un petit paquet avait été déposé par le volatile pendant le nuit, ouf ! Par contre, pas facile de lui faire comprendre qu'ici, les oeufs en chocolat, c'est pas la peine ....

 

 DSCF0485

 

Posté par nick11 à 17:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2014

Dumbo & Co

Nico insiste pour que je vous écrive le post du jour pour vous prouver que je vis toujours :-)

 

DSCF0369

Faut dire que la journée fut bien remplie...

DSCF0407

 

DSCF0396

 

Réveil tardif ce matin (probablement un reliqua du décalage horaire, on va dire ca...), douche rapide avant d'avaller un bon petit déj et de nous préparer pour notre expédition en mobilette, louée pour 5euros/24h. Ca aurait été dommage de se priver d'un tour de l'ile.

Nous voilà donc parti, à trois, sur le petit bolide (non, là j exagère, c'est pour la tournure de phrase, on postera une photo demain de notre honda, on a oublié aujourd'hui, grisé par la vitesse) : Nico aux commandes, moi au blocage arrière et Alix prise en sandwich entre nous deux. Si si c'est possible, ici ils montent à cinq sur une mobilette ... mais évidemment, nous n'avons pas le format thai!

DSCF0398

Nous avons fait le tour d'une bonne moitié de l'ile : une centaine de km parcourus.

Bon, vous le savez, le vélo, la mobilette ... meme combat, j'aime pas... mais la carotte du jour c'était la visite d'un camp d'éléphants. Alors, pour Dumbo, je mords sur ma chique !

DSCF0410

Au programme : petit gouter local, balade de 45 min sur le dos d'un pachyderme puis nourrissage des bébettes... TROP COOL, suffit de voir mon stupide sourire béat sur les photos.

DSCF0381

J'adore ces bestioles, je deviens gaga à leur contact. Alix et moi étions toutes folles ! Il semble que la ballade ait fait resurgir des souvenirs à Alix : elle prétend se souvenir du bain des éléphants au Népal mais à 14 mois j'ai un gros doute....

DSCF0403

 

Pour nous ballader à travers la jungle, on nous a prêté une jeune cochonne de 14 ans, Kalamae.
J''invente rien, c'est écrit sur le panneau.

DSCF0405

 

 

Soit, on s'est bien amusé (un "moment préféré" comme les appelle Alix) et pas de blessure, de piqure, de morsure pour Nico aujourd'hui, tout va bien...).

 

Bercée par le vrombissememt du bolide, j'ai eu toutes les peines du monde à garder Alix éveillée pour le retour (c'est qund meme plus simple à trois sur une mobilette). Comme d'hab, ca a duré 15 minutes et puis elle débordait de nouveau d'énergie, nous étions repartis!

DSCF0396

Sur le chemin du retour, nous avons repéré un resto bien local en bord de mer. Nous en revenons (entre temps : tremepette pour se "dérouiller"les muscles à la piscine et surtout bonne longue douche), nous venons d'enfiler des fruits de mer sautés aux légumes, une soupe de fruits de mer à la noix de coco, un plat de poulet aux noix de cajou, un riz sauté au poulet, deux plats de riz nature, une bière, un jus d'ananas et une bouteille déau pour moins de 15 euros... un régal pour deux fois rien. J'ai mangé les fruits de mer, ici théoriquement ils sortent directement de l'eau sans etre passés par les cases "colorants" et "conservateurs" donc je devrais passer une bonne nuit. Wait and see mais j'ai bon espoir. Si je suis malade, ce sera plutot de gloutonnerie ;-) On a quand meme beaucoup mangé, hum !

 

DSCF0411Voilà je vous laisse, Morphé m'appelle ... et surtout l'électricité n'arrete pas de se couper, grrrr

Excellent WE à vous tous et joyeuses Paques (Alix s'inquiète de savoir si la poule/cloche/lapin la retrouvera bien demain... on est loin de la maison quand meme !)

Bons baisers thaies de la tribu !

 

Miss S.

 

 

Posté par nick11 à 17:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2014

Premier jour, même pas mal...

Comme promis, quelques photos de notre premier arrêt.

La vue de notre chambre (le mot ne rend pas justice, en plus de la chambre en elle-même avec le plus grand lit que je n'ai jamais vu, au moins 220cm, on dispose aussi d'un salon avec un énorme sofa et même un frigo à vin, oui monsieur!) est des plus sympathique. Et non, ce n'est pas la piscine que l'on voit, mais le bassin à poisson (plusieurs m de profondeur et des bestioles de plus d'un mètre aussi).

 

DSCF0321

 

L'hotel est neuf, tout y est en bois (ça me fait penser que je n'ai pas vu d'extincteur) et pour 19 chambres, plutôt immense.

DSCF0324

 

Sans surprise, on a strictement rien fait aujourd'hui, après le petit déjeuener qui s'est glorieusement terminé après 11h, on a exploré les environs à pied. On est rapidement rentré, on louera une petite moto chinoise demain, ça sera moins fatigant.

DSCF0329

 

Niveau météo, on ne se plaint pas, Sandrine a eu peur ce matin, vers 6h30, on a eu droit a une belle averse, au moins une heure, mais une fois sorti du lit, tout était sec, et plein soleil.

On est d'ailleurs content d'être en bord de mer, la petite brise est bienvenue.

DSCF0334

 

Après avoir nourri les poissons, presque perdu un doigt dans la bouche de l'un d'eux et essayé de carresser une raie au passage (si elle piquait, ils ne l'auraient pas mise dans le bassin, si?), on s'est motivé pour aller sur la plage. 

DSCF0337

 

C'est toute une expédition, faut apprêter un bateaupour parcourir les quelques centaines de mètres qui nous séparent de l'ile abritant la plage de l'hotel (non satisfait par leur petite plage, ils ont choisi d'utiliser celle d'en face. C'est assez sympa, on appelle le bateau avec un talkie une fois que l'on a envie de rentrer).

DSCF0342

 

J'aime assez bien en tout cas, Alix aussi, et pour une fois, je n'ai pas entendu Sandrine se plaindre, pourtant, elle et le bateau...

DSCF0343

 

La plage est bien sympathique, ou en tout cas semblait bein sympathique. Quasi personne (logique, c'est seulement pour les clients de l'hotel qui est ni grand ni plein), des kayaks gratuits et du sable.

Et des oursins. Les fourbes ne restent pas près du bord, mais se cachent plus loin (vers 1m 1m20 de profondeur), ce qui fait que l'on ne les voit pas. Je savais pas, je vous le donne en mille, 4 minutes après avoir débarqué, sur quoi j'ai mis le pied?

Une petite dizaine de pique planté dans mon pied et dans ma main (sale reflexe de chasser avec la main ce qui était accroché à mon pied). J'étais pas le premier à priori, et le thai qui s'occupe de la plage m'a soigné avec son marteau (vraiment, les pics semblent etre dans un genre matière friable et avec le marteau, on les casse, de toutes façons, même à la pince à épiler, ça ne part pas, et vu que la plupart étaient assez profondes...

Bon, 5h plus tard, j 'ai toujours mon pied, et ça ne semble pas s'être empiré, j'ai presque pas mal du tout en fait, je devrais survivre ;-)

DSCF0345

 

Elle pose là, mais n'a pas été énormément dans l'eau, préférant le sable.

DSCF0347

 

Ou faire le tour de l'ile à pied en suivant un vieux sentier.

 

DSCF0350

 

Ou séxercer à l'art de la photographie. Il y a de l'idée dans le cadrage, mais ça penche encore un peu.

DSCF0355

Posté par nick11 à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2014

26 heures plus tard

Il ne s'agit pas du titre du dernier film de Danny Boyle, mais bien à peu de chose près, le temps qu'il nous a fallu pour rejoindre notre première escale sur Koh Chang.

12:15 Départ de la maison en voiture pour la gare d'Anvers
14:30 Train Thalys pour Amsterdam, une heure de retard à cause de travaux sur la voie.
16:30 Arrivée à schiphol et course dans le couloir pour ne pas rater notre vol.
17:30 Les portes de l'avion se ferment et on s'envole 15 minutes plus tard.

Pendant 10h35, on est dans les airs, rien de particulier, 3 films vaguement regardés, 94 pages de mon livre lues et un petit somme au niveau du nord de l'Inde, un peu après le début de perturbations, rien d'effrayant.

9:35, heure locale, on se pose à Bangkok, récupère nos valises et prenons renseignement au tourist info sur comment rejoindre Koh Chang, ils nous renvoient vers la gare de bus de Bangkok.
Je leur dis être certain qu'il y a un bus direct de l'aéroport, ils me disent que non, mes infos sont périmées (ben tiens). On va tout de même vérifier, ce service de bus direct existe bien. http://www.bussuvarnabhumikohchang.com/lonely-beach-express-bus.html
Pas cher, 600 baths, moins de 15 euro, pour un peu moins de 6 heures de route, attente et ferry compris.

11:00 On quitte l'áeroport avec une huitaine d'autres touristes.
16:00 On arrive au ferry, le temps de tout charger, il est 17h lorsque l'on fait nos premiers pas  sur Koh Chang.
18:00 On était pas au bout de nos peines, toutes les difficultés du monde pour trouver un transport acceptant de nous conduire à notre hotel (qui est bien entendu à l'extrême sud de l'ile, alors que 90% des hôtels se trouvent à l'ouest, sans route directe pour relier les deux parties).
18:30 On monte à l'arrière du pickup qui nous conduit tombeau ouvert vers notre hotel.

Le Parama Ko Chang, 19chambres, est superbe; les photos du site ne font vraiment pas justice à l'endroit. 

Cerise sur le gateau, on a été upgradé dans une suite, tout est en bois, magnifique, avec une vvue à couper le souffle, pas certain que l'on va repartir finalement.

Des photos demain, les filles sont à la piscine, moi je me contenterai d'une douche.

 

Et bonne fête aux secrétaires!

 

Posté par nick11 à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2014

Plus que quelques heures...

... avant de prendre la voiture, puis le train, puis l'avion, puis le bus et enfin le bateau qui nous mènera à Koh Chang pour quelques jours de repos avant de mettre le cap sur la mythique Angkor...

A bientôt pour le début de l'aventure !

Biz

 

Miss S.

Posté par Sanpla à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2014

Le soleil à l'horizon....

Après un début d'année bien chargé, quelques jours de vacances nous feront du bien.

Plus que quelques petites heures avant de prendre le chemin de l'aéroport, direction la Thaïlande, un petit saut au Cambodge et un retour par la Malaisie.

En route pour de nouvelles aventures !

 

La tribu en (presque) vadrouille....

 

29 953 visiteurs au compteur de ce blog.... nous comptons sur vous pour le faire exploser durant les trois prochaines semaine!!!!!!

 

Posté par Sanpla à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]