Les conseils, les douvenirs...
25 décembre 2007

Itinéraire et conseils pratiques en Thaïlande

Amis blogeurs bonjour !

La maxime « tout vient à point à quoi sait attendre » n’a jamais tant été d’actualité pour vous qui rêvez d’un terrible voyage en Thaïlande.
Voici (enfin) notre itinéraire avec une idée du coût et surtout quelques bons conseils… Pour ceux qui n'ont pas suivi notre périple, je vous conseille d'aller jeter un coup d'oeil sur les pages précédentes pour avoir plus d'infos sur notre voyage.

Jour O : le grand départ
Trajet en train ICE allemand de Bruxelles Midi à Frankfurt (rapide, hyper confortable et surtout pas cher. Réduction sur les trajets réservé à l’avance. 50% pour le premier voyageur, 75% pour le second. Ce qui nous est revenu à 149 euros aller-retour pour nous deux)

Arrivée à Frankfurt, pas grand chose à faire car la ville est à une quarantaine de kms de l’aéroport. Attention, une fois le contrôle passé, il n’y a plus de restos dans l’aéroport, donc prévoir de manger avant (il y a un Mc Do avec vue panoramique sur la piste à l’étage).

Vol avec la compagnie des Emirats Arabes EMIRATE au départ de Frankfurt pour Bangkok via Dubaï (compagnie aérienne à recommander. Comme dirait Nico, à part les hôtesses qui ne sont pas top belles, tout est nickel : repas gastronomique, écran individuel, boissons à volonté même alcoolisées, ... ).

Jour 1 : Welcome in Bangkok
Arrivée à midi à l’aéroport Suvannabhumi International  (quel choc thermique ! on étouffe mais on est tellement content d’être arrivé !) et prise en charge par un taxi VIP envoyé par notre hôtel à Bangkok (coût normal d’un trajet entre l’aéroport et la ville = environ 400 baths/trajet).

Nous avions réservé (au tout dernier moment) un forfait VIP au Menam Riverside Hôtel comprenant : transfert aéroport-hôtel (une quarantaine de minutes) et hôtel–aéroport (qui s’est transformé en hôtel-gare, il suffit de demander), une suite (un véritable appartement comprenant un bureau, un salon, une belle chambre, un dressing et uns SDB), l’accès Internet, le petit-déjeuner buffet pantagruélique, les navettes illimitées sur la Chao Praia River) pour 79 euros/nuit.

Copie_de_IMGP1714

Menam Riveside Hotel
2074 Charoenkrung, Yannawa, Bangkok

www.menamriverside-hotel.com

Probablement pas le plus luxueux hôtel de la ville mais assez chic, pas cher grâce au forfait, propre et au petit soin. Un peu en retrait du centre historique (ici, c'est le quartier des affaires) mais c'est plus relax.
GetAttachment

Après une bonne douche première découverte de Bangkok.
Pas la peine de vous dire que c’est grand, bruyant et assez facile de se perdre. Donc, je vous conseille de commencer par une petite ballade en bateau sur la rivière. Vous avez le temps de prendre la température et surtout de repérer les grands monuments et de situer les différents embarcadères sur votre plan de ville. (Grand Palais, Wat Arun, les hautes tours des hôtels qui servent de points de repère…). Les taxi-boat ne coûtent pratiquement rien (une quinzaine de baths par personne).
Exténués, on a soupé à l’hôtel (bon mais évidemment bien plus cher qu’une petite échoppe dans la rue. Ca reste quand même l’équivalent de 25 euros pour nous deux : apéro, entrée, plat. Pas facile de trouver si bon marché dans un hôtel de luxe en Europe).

Jour 2 : A nous Bangkok !
Visite du Grand Palais et du temple du Bouddha d’émeraude. Je suis subjuguée mais Nico trouve ça trop kitsch. Attention, l’entrée est assez chère par rapport au coût de la vie (250baths/personne) et les « pièges à touristes » grouillent autour de l’enceinte (des chauffeurs de tuc-tuc vont essayer de vous entraîner en balade dans la ville car il est probablement l’heure du repas du Bouddha. Laissez tomber, c’est du grand n’importe quoi. Dirigez-vous vers l’entrée du Palais, s’il y a vraiment quelque chose, c’est affiché !).
Le taxi-boat reste le moyen de locomotion le plus pratique et le moins coûteux (13 baths/personne).

L’après-midi, visite du Wat Pho, le temple du plus grand Bouddha couché. À nouveau, je suis sous le charme. C’est hyper impressionnant.
Si vous vous débrouillez bien, il y a moyen de rentrer sans payer, en vous mêlant à la foule des pèlerins thaïs (c’est ce qu’on a fait), sinon, ce n’est que 50 baths/personne.

Jour 3 : Bangkok-Ayuthaia
Petite ballade en ville puis départ pour la gare de Bangkok ou nous prenons le train pour Ayuthaia, à 90 kms au nord de la capitale.
Grosse surprise, le train ne coûte que 15 bt/personne en troisième classe (Vraiment pas avoir peur de se retrouver dans un wagon à bestiaux. La troisième classe est propre et confortable. Pour un court trajet, c’est amplement suffisant).
Arrivé à la gare d’Ayuthaia (un peu en dehors du centre), nous prenons un tuk-tuk. (ils sont tous au même prix : 40 bt/trajet pour aller de la gare au centre).

Nous logeons à la guesthouse Baan Lotus.
172
Première agréable surprise : deux grandes bâtisses typiquement thaïes en teck tenues par une petite vieille qui baraguine en anglais (très bien par rapport à certains !), au calme (dans un jardin, en retrait de la route même si la nuit est perturbée par les chiens du quartier qui nous ont préparé un petit concert), simple mais propre. On préfère le ventilateur (vu ma facheuse tendance à me choper un rhume) mais certaines chambres, plus chères, sont climatisées.

174
C’est le rendez-vous des routards.

Baan Lotus
Pa-Maphrao Road
Ayuthaia
         66 (0) 35 251 988      

171

Nous terminons la journée par une (très) longue ballade à pied (pas possible de se perdre, la ville est ceinturée par la rivière).

Jour 4 : Ayuthaia la belle
Nous décidons d’utiliser nos jambes pour découvrir les nombreux temples de la ville dont le Wat Phra Mahathat avec la célèbre tête de Bouddha emprisonnée dans les racines d’un arbre et le Wat Ratburana avec ses fresques anciennes. Chaque temple coûte 30 baths/personne de droit d’entrée.

A 16H30, nous partons avec d’autres clients de la guesthouse pour un circuit en tuk tuk by night à la découverte d’autres temples de la ville : Wat Yai Chai Mongkhon et son Bouddha blanc couché, le Wat Phra Si Sanphet, le super chouette camp d’entraînement des éléphants (160 baths/personne comprenant le transport et l’accès aux sites sauf le Wat Yai Chai Mongkhon ou nous rajoutons 20 Baths d’entrée/personne).
On termine la soirée dans une gargote en bord de rivière avec nos compagnons de tuk-tuk. On mange bien, on rit beaucoup et on s’échange de bons tuyaux pour le reste du voyage…le tout dans un mélange d’anglais, allemand, français et italien, c’est l’Europe de l’autre côté du globe !

Jour 5 : la ville imprononçable Phimai
Nous prenons le train d’Ayuthaia à Khorat (189 baths/personne en 3ème classe) puis le bus de Khorat à Phimai (long mais plus que bon marché : 36 baths/personne). Nous nous dérouillons les jambes en rejoignant notre hôtel à pied.
Vu le tarif, on se permet la chambre VIP à 680 baths la nuit avec les deux petits-déjeuners mais franchement ce n’est pas le grand luxe. L’hôtel est vieillot, le restaurant est minuscule. Ne pas être trop difficile puisqu’il n’y a pas beaucoup de choix et la condition première à mon installation (la propreté) est remplie.

169

Phimai Hôtel
305/1-2 Moo 14 Haruethairome Road
Phimai District
Nakornratchasima 30110
(044) – 471 - 306

168

Pour le souper, le petit marché du soir au cœur de la ville regorge de bons petits plats pour presque rien.


Jour 6 : Phimai puis Nang Rong

Nous consacrons toute la matinée à la visite du Prasat Phimai, un impressionnant complexe religieux qui a peut être servi de modèle à la construction d’Angkor Wat au Cambodge (droit d’entrée : 40 baths/personne).

Nous prenons ensuite le bus pour Nang Rong. Petit conseil, à la gare de bus, écrivez le nom de votre destination sur une feuille de papier et montrez là autour de vous, vous ne resterez pas longtemps sans réponse. Tout le monde vient vous aider et le chauffeur vous dira où descendre.
Nous avons finalement pris deux bus (30 baths/personne puis 36 baths/personne) mais le trajet est vraiment très long et le bus très lent. La clim. à fond dans le premier bus puis assise sous le ventilateur dans le second, je frôle la sinusite, pas drôle !

Arrivés à Nang Rong, nous rejoignons à pied la guesthouse Honey Inn.
Alors, là, si on doit vous déconseiller un endroit en Thaïlande, c’est bien là… Tout d’abord, l’endroit est assez reculé (petit sentier qui longe un réservoir d’eau, pas super rassurant le soir), la proprio, soi-disant anglophile, n’est pas aussi agréable que ce que nous avions lu à son sujet sur les forums et surtout, elle pousse à la consommation (toutes les destinations sont toujours « too far for you » si vous n’empruntez pas le taxi qu’elle vous propose). Coût : 2 repas du soir, 2petits-déjeuners et la nuit dans une chambre SDB ventilateur : 320 baths pour nous deux.

Honey Inn
8/1 Soi Srikoon
Nang Rong
Buriram 31110
www.honeyinn.com

IMGP1850


Jour 7 : Nang Rong – Nong Kai

Nous nous décidons à louer une voiture avec chauffeur pour visiter le parc historique de Prasat Hin Khao Phanom Rung, le Prasat Meuang Tam (le préféré de Nico) et deux autres temples en moins bon état. Cette visite est incontournable et c’est assez pratique de se faire conduire et beaucoup plus sécurisant que l’option « mobylette » qui était notre première idée mais ne prenez pas la location à la guesthouse Honey Inn, c’est le double du prix demandé par les chauffeurs en ville. Sur les 800 baths demandés, la patronne de la guesthouse se prend une bonne grosse commission.

Nous quittons Nang Rong à midi pour Khorat (en bus : 60 baths/personne), nous prenons ensuite le train en direction de Nong Kai (au nord est du pays, à la frontière laotienne, juste en face de la capitale du Laos, VienTiane).
Le trajet en train est très long, pour gagner du temps, nous optons pour le train de nuit en version couchettes. Coût : un premier train Khorat – jonction vers le nord : 330baths/personne en 2ème classe assise puis le train couchette de nuit de la jonction à Nong Kai : 450 baths/personne en 2ème classe couchette bas ventilateur.

Jour 8 : Nong Kai, la vie au fil du Mékong…
Arrivé à la gare de Nong Kai au matin, nous prenons le tuk tuk (30 baths/personne) pour rejoindre la guesthouse Mut Mee car la gare est vraiment retirée et loin de la ville. Magnifique surprise, la guesthouse se compose d’un ensemble de petits bungalows en teck sur la rive thaïlandaise du Mékong.

C’est super beau, romantique à souhait et décoré avec style, goût et design (wahouhhh la salle de bain en galets !). Le restaurant est en plein air, sous un patio naturel avec vue sur le fleuve.

La cuisine est excellente.

IMGP1871
Le meilleur logement en « guesthouse » de notre séjour. A conseiller vivement !

320

Nous passons la journée à flâner dans la ville, le long du fleuve et dans les grands marchés couverts.

Jour 9 : Nong Khai – Bangkok
Nous profitons de nos derniers instants à Nong Khai pour visiter le jardin des sculptures de Sala Kaew Ku. Impossible ou très long d’y aller à pied ; opter pour le vélo (en location à la guesthouse) ou le tuk tuk (60 baths/trajet). L’entrée du site est payante mais on donne ce que l’on veut.

Nous quittons Nong Kai en soirée pour Bangkok avec le train de nuit couchette (538 baths/personne pour une couchette bas deuxième classe ventilateur).
Nous avons soupé dans le train mais il vaut mieux prévoir un souper à emporter car la nourriture proposée par la Société des Chemins de Fer Thaïe est chère (210 baths pour deux plats, c’est le triple du prix demandé hors du train !). Des tas de vendeurs ambulants vendent des plats préparés et des « en-cas » vraiment délicieux et sans problème pour nos intestins à chaque arrêt du train (même chose dans les bus).

Jour 10 : Bangkok : journée de rattrapage
Nous profitons d’une journée d’attente dans la capitale pour visiter ce que nous n’avions pas eu le temps de voir lors de notre arrivée.
Nous prenons le métro pour rejoindre le plus grand marché de Thaïlande, le Marche du week-end de Chatuchak (métro : en face de la gare, station Hualamphong vers Silom 17 baths/personne et ensuite le Skytrain, qui est assez décevant, finalement ce n’est qu’un métro aérien station Silom-Mo Chit : 40 baths/personne).
Le marché est gigantesque ; on y trouve de tout (nourriture, animaux, vêtements, bijoux, plantes, meubles,…dont de délicieux et rafraîchissants jus d’orange pressées à 50 baths du demi-litre).

L’après-midi, nous reprenons le métro puis le bateau qui traverse le fleuve juste en face du Grand Palais pour rejoindre le Wat Arun (traversée du fleuve : 3 baths/personne, entrée au Wat Arun : 50 baths/personne).
Nous rejoignons la gare à pied (très long, pollué et bruyant de traverser China Town entre Tha Tien et la gare de Hualamphong) où nous attend un bus (soi-disant) VIP qui nous descend de nuit à l’embarcadère de Chumphon, étape obligée pour rejoindre l’île de Koh Tao. Coût : transport en bus de nuit, transport à l’embarcadère, traversée en catamaran jusque Koh Tao : 1000 baths/personne. Mais pour le même prix, il vaut mieux opter pour le train car le bus n’est pas vraiment confortable.

Jour 11 : Koh Tao, un petit bout de paradis
Après une nuit assez agitée (bus puis deux heures d’attente à l’embarcadère), nous arrivons enfin sur Koh Tao. Nous ne savons pas vraiment où loger, nous décidons donc de partir à la recherche de notre petit bout de paradis. Nous nous baladons dans la petite ville qui s’est développée autour de l’embarcadère Ban Mae Hat puis nous prenons le taxi jusque la plage de Ao Tanot, une crique rocheuse très isolée réputée pour le snorkeling. Après avoir fait le tour des logements, nous décidons d’aller voir ailleurs. Comme il faut attendre le taxi (qui passe une fois le matin et une fois en fin d’après-midi, coût : 100 baths/personne de l’embarcadère de Ban Mae Hat à Ao Tanot), nous profitons de la plage.
Le taxi nous dépose en début de soirée au Koh Tao Resort où épuisé, nous décidons de passer la nuit (2200 baths/nuit avec les petits-déjeuners. C’est très cher par rapport au reste du séjour mais nous sommes ici dans un hôtel de luxe très fréquenté par les européens).

IMGP1948


Jour 12 : l’enfer puis le paradis
L’île est minuscule et nous décidons de la visiter en quad (800 baths/24H de location). Attention, malgré la sensation de stabilité de l’engin et la facilité de conduite, le quad est très dangereux car il est lourd et pas assez puissant pour gravir les fortes côtes. Résultat, une grosse frayeur, quelques bleus et un orteil cassé.
Nous tombons finalement sur notre « bout de paradis », le Thipwimarn Hotel sur la plage d’Ao Ta Then.
IMGP1953

Impossible à décrire, tellement c’est idyllique. Les photos en disent long… Et la nourriture est divine.

389

Jour 13 : un spa au Thipwimarn
Nous rendons le quad et nous louons un scooter (150 baths/24H) çe sera plus pratique pour parcourir l’île.
L’après-midi, pendant que Nico continue sa découverte motorisée, je m’offre le spa de rêve à l’hôtel (40 minutes de gommage au sel de mer et aux herbes thaïes, 6à minutes de massage à l’huile parfumée au jasmin, 60 minutes de soin complet du visage pour 2450 baths).

IMGP2009

Jour 14 : Goodbye Koh Tao
Nous quittons Koh Tao et surtout notre formidable hôtel à regret pour rejoindre le continent en catamaran (Bouhhh que ça secoue !).Arrivés au débarcadère, nous rejoignons Chumphon avec un bus qui attend les voyageurs. Nous nous baladons dans la ville. Le train couchette pour rejoindre Bangkok est prévu à 22h20, Il n’arrivera qu’à 0h45…
Coût : 1000 baths/personne pour la traversée en catamaran Koh Tao-Chumphon, la navette en bus débarcadère centre-ville, le taxi-centre ville-gare, le train couchette bas 2ème classe ventilateur Chumphon-Bangkok. A conseiller par rapport au bus !

Jour 15 : shopping à Bangkok
Matinée shopping au centre commercial Mahboonkrong (MBK) puis marché nocturne dans le quartier de Patpong (royaume de la prostitution et de la contrefaçon d’objets de luxe). Nous terminons par un saut au Silom Village Trade Center regroupant des antiquaires et des magasins d’artisanat. J’y trouve enfin le Bouddha assis dont je rêvais.
Il est déjà temps de rejoindre l’aéroport (taxi de la gare de Hualamphong à l’aéroport : 400 baths/trajet).
Notre vol pour Dubai décolle à 01h15 du matin (Compagnie Emirate).

Jour 16 : back to the real life
Arrivée à Dubaï à 02h20 local time
Transfert Dubai 8h35 – Frankfurt (arrivée à 13h30)
Train ICE Frankfurt à 18h45 – Bruxelles Midi (arrivée à 22h00)
Belle-maman nous attend à la gare pour nous ramener à la maison, il est pratiquement minuit.

   

Les p'tits conseils de Miss S.:
- Nous avons volontairement fui les régions trop touristiques (Triangle d'Or, les iles de la Mer d'Adaman,...), franchement, ca vaut la peine d'aller où les autres ne vont pas. Il y a des choses magnifique à voir dans l'Isan et les gens sont très sympa.
- Préférez le train plus rapide et pas cher (évidemment les horaires ne sont pas toujours au point mais en Belgique non plus!). Si vous devez faire de longs trajets, le train de nuit est idéal et les couchettes en 2e classe ventilateur sont vraiment biens ! Si vous souhaitez avoir un peu plus de place ou si, comme moi, vous vous levez pendant la nuit pour aller faire pipi, préférez les couchettes du bas (un peu plus chères).
-    N’ayez pas peur de demander votre chemin ou un peu d’aide, les gens sont super gentils et serviables.
-    Certains moyens de transport sont à payer « par trajet », c’est intéressant si on trouve d’autres amateurs car on divise ainsi la course entre chacun des voyageurs.
-    Pour rejoindre les îles du Golfe de Thaïlande (Koh Tao, Koh Samui,…), préférez le forfait avec le train de nuit plutôt que le bus de nuit. Pour le même prix, c’est bien plus confortable mais il faut réserver à l’avance.
-    Les douches de la gare principale de Bangkok sont propres et viennent à point après un trajet de nuit en couchette (10 baths/personne d’entrée, vous pouvez rester sous l'eau autant de temps que vous le souhaitez).
- N'ayez pas peur d'acheter de la nourriture dans les petites échopes qui se trouvent partout dans les rues. C'est super bon, parfois un peu trop spicy pour moi mais il faut demander au vendeur de vous donner le moins épicé (Enfin, ce qui est "mild" pour ces gens, ne l'est pas forcément pour moi, mais bon... Nico mange quand je n'aime pas....!). On a pris de l'Antédia par précaution tous les jours et on n'a eu aucun souçi intestinaux (au contraire, avec tout le riz qu'on a avalé, c'était plutôt l'inverse!)

Voilà...

Bonne préparation de votre séjour
et...
Joyeux Noël à tous (nous sommes le 25 décembre !)

Miss S.


Posté par Sanpla à 20:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


10 décembre 2007

Long silence radio...

Honte sur moi, voilà des semaines que je ne laisse plus de bafouilles sur votre blog préféré...

Ben oui, ce n'est pas bien, surtout que je vous avais mis l'eau à la bouche en vous promettant toutes sortes d'infos pratiques pour préparer vos futures vacances au "Pays du Sourire"...

J'ai toujours mon carnet de notes et ma pile de cartes mais je n'ai pas vraiment trouvé le temps de vous mettre tout cela sur écran...
Et oui, la "zénitude" et le calme enmagasinés là-bas sont malheureusement déjà épuisés... Nous voilà replongé à fond dans le terrible engrenage du petit train-train quotidien où tout doit aller très vite et, dans la mesure du possible, bien!
Je pense avoir un peu de temps pendant la période des fêtes pour (enfin) tenir un peu à jour ce blog... Espérons...!

Si non, pour parler de choses plus agréables, nous pensons tout doucement à notre prochaine escapade dans le courant du mois de mars 2008. Ce sera très probablement la Jordanie (il ne nous reste qu'à faire le pas d'acheter les billets d'avion). Nico, en super organisateur de voyage (c'est fou ce qu'il est méthodique pour ça!), a déjà pas mal planifié. On vous tient au courant...

Ben voilà, je vous laisse pour rejoindre mon lit douillet,
Bonne soirée et doux rêves... de futures escapades...

Miss S.

Posté par Sanpla à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2007

Une semaine déjà ...

La nuit prochaine, cela fera une semaine que nous sommes revenus en Belgique.

Nous sommes crevés tous les deux, même un peu malades (rhumes et microbes du style) mais la tête encore bien loin d'ici...

Pfff, que le temps passe vite mais heureusement, les souvenirs ne s'effacent pas... Juste entre nous, je vous avouerai qu'une grosse partie de mes pensées est occupée par l'aventure que nous avons vécue, voici quelques jours.

Serais-je atteinte par le virus de l'"asiite aigue" (plus connu sous la dénomination vulgaire : "patiente tombée follement amoureuse de l'Asie")? Je laisse le privilège de l'exercice de la médecine à mon chéri mais d'après les nombreux symptômes que je présente, je pense pouvoir dire que je suis contaminée!
Le plaisir de la découverte et surtout la rencontre avec la population me manquent et je ne pense qu'au jour où la bonne fortune nous permettra de remettre les pieds dans ce beau pays.
Quand je pense que j'ai fui ce continent comme la peste... me renderais-je compte aujourd'hui que j'ai perdu 30 années à l'ignorer?

Je n'osais pas trop partager les sentiments que je viens de vous décrire avec Nico mais je me demandais vraiment quel était son état d'esprit après une semaine....
Et bien, à ma grande surprise, il est aussi touché que moi et pense aussi à y retourner le plus vite possible.
Youpy, moi, je pars demain.... mais évidemment, ce n'est qu'un doux rêve!

Pour rester dans "le bain", je me suis mise à la cuisine asiatique depuis lundi (enfin, non, lundi c'était des canelonnis, faut pas que Nico renie ses origines quand même!). Au menu de la semaine : curry jaune à la noix de coco et au citron, un curry rouge que je n'ai pas pu manger tellement c'était "spicy" et du poulet aux noix de cajou (si quelqu'un a une bonne recette, je suis preneuse!).

Enfin, je vous livre en primeur la question que mon amoureux a lancé hier, sans prévenir, en plein milieu du souper :
"Laos ou Vietnam?"
Pour ma part, le choix était déjà clair mais puisqu'on m'a demandé mon avis, j'ai profité de l'occasion, hein!
Enfin, d'ici là, il nous reste quelques mois pour se décider... Il ne me reste plus qu'à acheter le Lonely "Vietnam" pour argumenter mon discours de perssuasion! Mais comme je suis une femme, je dois savoir faire ça, non?
Tous vos commentaires ou arguments qui pourraient jouer en ma faveur sont les bienvenus...

Allez, à la prochaine pour les conseils de voyage promis dans mon précédent message.
A très bientôt (j'espère encore ce WE),

Votre dévouée...

Miss S.

Posté par Sanpla à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2007

Back to the real life!

Ah, enfin, un" vrai" clavier AZERTY avec toutes les lettres et surtout de la ponctuation et des accents pour rediger mon message, ça m'a manqué !

Et bien, chers blogers qui nous avez suivi depuis plusieurs semaines, nous voici de retour à la maison, fatigués, un peu déboussolés, un peu malade aussi (je hais la climatisation dans l'avion, l'aéroport, dans les trains, dans les gares,...) MAIS (et c 'est le principal), la tête pleine de souvenirs magnifiques.

Le retour s est bien passé, un peu long évidemment mais il fallait faire dans le sens inverse les 9 000 km que nous avions parcouru le 19 septembre 2007. Et comme je vous l'avez déjà écrit, ce 5 octobre a été l'un des jours les plus longs de notre existence (départ de BKK à 1h30 du matin, arrivée à la maison le même jour à 23H30, faut le faire, hein! En fait, nous avons toujours suivi le levé du soleil, c'était magnifique de voir la lumière aussi longtemps. Nous avons eu un terrible soleil pendant tout le trajet).
Pas de souci ni de forte perturbation pendant les vols (juste un peu secoué au-dessus de la mer d'Adaman et de l'Inde mais le pilote nous avait prévenu). Nous avons essayé de passer le temps à Dubai en nous balladant dans les boutiques de l'aeroport (et il y en a, croyez-moi) et en mangeant (buffet petit-déj pantagruelique offert par Emirate à ses passagers en transit plus de 4h à Dubai. Nous avions 4h02 de transit, on en a donc profité).
La plus longue attente a eu lieu a Frankfurt où nous devions attendre jusque 18H45 pour l'ICE nous ramenant à Bruxelles Midi. En plus, pas de chance à nouveau avec les trains puisque, arrivés à Köln, nous avons du descendre : problème technique. Heureusement, après un quart d'heure, on nous en a envoyé un autre train et le voyage s'est terminé sans souci, ouf!!!

Voilà donc la fin du récit de notre périple mais nous n'allons pas laisser nos fidèles lecteurs sur le mot de la fin. En effet, dans les jours qui viennent, je compte poster des conseils, des bons plans et de bonnes adresses (avec les commentaires et les critiques des deux "spécialistes" logement-gasrtronomie que nous sommes) afin de vous donner des idées au cas où notre aventure vous aurait mis l'eau à la bouche au point de programmer vos prochaines vacances au "Pays du Sourire".
Nico est en train de traiter les quelques 800 photos prises là-bas, nous vous livrerons aussi quelques exemples de ses chefs d'oeuvres.
Enfin, nous continuerons à vous donner des nouvelles et nos impressions sur le retour à la vie normale qui doit malheureusement avoir lieu très vite, bouhhhh! Mais toutes les bonnes choses ont une fin et c'est en partie à cause de leur côté éphémère qu'elle sont si agréables, non?

Et bien, je terminerai ce petit message en vous remerciant, fidèles lecteurs, pour votre assiduité et vos commentaires postés sur ce blog. Grâce aux statistiques, nous avons pu voir que vous avez été trés nombreux à nous suivre virtuellement en Thaïlande
et ça a été un réel plaisir pour nous deux de vous tenir au courant de notre aventure. La rédaction du billet journalier était devenu un rituel quotidien bien agréable autant pour mon chéri que pour votre humble rédactrice et je pense que ça nous manquera aussi un peu.

Nous espérons que nos petits compte-rendus vous ont fait rêver et découvrir un pays à cent lieux du traditionnel cliché : plages, shopping et cocotiers. Nous avons essayer de vous donner un autre regard sur ce pays qui nous a fasciné (et le mot me semble un peu faible) et qui nous a profondemment marqué par la gentilesse de sa population, par son patrimoine exceptionnel, par la diversité de ses paysages mais aussi par la finesse de sa gastronomie (ouf, seulement 3kg en plus à nous deux !).
Nous sommes déjà prêts à reprendre nos sacs pour découvrir d'autres horizons (Nico est prêt à partir pour le Laos dès demain, si c'était possible. Moi, je me laisserai bien tenter par le Vietnam ou le Nord-Est de l'Inde, mais nous avons encore quelques mois pour nous décider).

En guise de conclusion, je voulais juste transmettre un petit message très personnel aux deux personnes qui sont à l'origine de notre projet de vacances en Thaïlande. Sabine et Franky ... Merci de nous avoir transmis votre amour pour ce pays et de nous avoir incité et convaincu de le découvrir. Merci pour vos "tips" et vos commentaires réguliers sur ce blog. Nous avons pensé beaucoup à vous là-bas et nos pensées continuent à vous accompagner dans ces moments pénibles où la vie ne vous fait pas de cadeau. Nous vous envoyons pleins de bisous et nous croisons les doigts pour que la fée "Bonne Santé" se penche sur vous et vous donne beaucoup de courage pour affronter les épreuves que vous traversez pour l'instant. Bisous des Wallons!

Bonne soirée à tous et bonne nuit, je file au lit, je suis épuisée (ben oui, pour moi, il est 4h du matin, faut le temps que mon organisme comprenne qu'il est temps de revenir à l'heure du Belgistan!).

Miss S.

Posté par Sanpla à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]