14 octobre 2008

reserve


08 octobre 2008

J - quelques heures : dernière ligne ... espérons droite !

Je ne peux terminer la journée sans passer vous faire un petit coucou...

Nous voilà enfin à la veille des vacances. Vacances, congés, repos.... waouhhh, je n'arrive pas encore à y croire ! A vrai dire, je ne me rend absolument pas compte que dans 24h, nous serons si loin...Enfin, je ne me plaindrai pas, je suis tellement crevée. Les lecteurs assidus se demanderont ce qu'il en est de ma liste "TO DO" ... ça va, l'honneur est sauve mais aurait pu encore mieux faire. J'aurai de quoi m'occuper en rentrant de vacances, pas de souci de ce côté-là !

Sinon, mon sac est prêt. Un peu trop lourd à mon goût (13kg) mais je ne vois vraiment plus ce que je peux virer d'autre. Je ne vous ai pas laissé de petit message hier soir car Nico a décidé vers 21h de se lancer dans l'opération "sac à dos". Je vous laisse imaginer ma surprise (quand un homme prend une telle initiative, il ne faut pas le  brimer, ça ne se produit pas souvent!) ! Du coup, je me suis aussi attelée à rentrer mon barda dans ce fichu sac. Voilà donc les bagages (presque) terminés l'avant-veille du départ, c'est du jamais vu pour nous! Disons que mon chéri a été plutôt bien inspiré puisque ce soir, il n'est pas encore rentré (le boulot du dernier jour à abattre sans condition et une réunion en soirée qui tombe bien mal). Je viens de l'avoir au téléphone, il m'a confié encore avoir beaucoup de choses à faire avant de se coucher. Là, j'angoisse.... Moi qui espérais la faire courte ce soir, histoire de pouvoir sortir de mon lit du premier coup quand le réveil sonnera à 4h00 du matin. Je suis en train de me demander si ça vaut encore vraiment la peine de nous coucher? Allez, je ne voudrais pas vous donner l'idée que je me plains, je serais bien difficile !

Voilà le programme de demain et des prochains jours : départ de la maison à 5h05 (notez la précision paternelle) pour Douai où nous prenons le TGV de 7h09. Arrivée à Paris/Charles de Gaule à 8h15. L'avion décolle à 11h30 pour arriver à Abu Dhabi à 20h20. Petite attente de 2h avant de redécoller pour Bangkok où nous arriverons vendredi à 7h35 heure locale. Nous passons la journée dans la capitale thaïe (il y a encore une foule de choses que nous n'avons pas eu l'occasion de voir l'an dernier) avant de prendre le train de nuit à 20h (arrivée à la frontière laotienne samedi à 8h). Autre capitale donc samedi : Vientiane. J'ai vraiment hâte d'y être !

Et bien voilà, je vais essayer de manger un bout, pas très faim...peut-être un peu de stress, difficile à dire...

Vu l'heure plus que matinale à laquelle nous quittons la maison demain, je crains ne pas avoir la force (ni surtout le temps) de vous poster un message avant de partir. Je vous fixe donc rendez-vous le plus rapidement possible sous d'autres latitudes (Nico prend son mini-portable, si je capte du WI-FI à Paris, je vous donne déjà des nouvelles; sinon, il faudra attendre Abu Dhabi ou au pire Bangkok).

En attendant de vous raconter nos premières heures sud-asiatiques, je vous laisse plonger dans les bras de Morphée, en vous demandant d'avoir une petite pensée dans la journée de demain pour votre Miss S. qui déteste l'avion !

A tout bientot,

Miss S.

06 octobre 2008

J - 3 : une grosse pointe de stress !

Espérons qu'au fil des jours, ce stress ne grandisse pas !

A nouveau course contre le temps aujourd'hui. Bloquée à la maison par la grève, j'ai bossé pour le Musée. Faut que ma liste "To Do" diminue. Je n'ai pas eu le temps de relever la tête, mais je suis loin de l'objectif de rendement fixé. Ce qui n'est pas fait avant mon départ, le sera à mon retour, pas très motivant !

Il me semble qu'il reste tellement à faire avant jeudi matin. A voir Nico si détendu, on ne dirait pas... Pourquoi je ne suis pas si cool? Mon mal d'estomac ne fait qu'augmenter. Ca y est, je crois que l'ulcère va se manifester sous peu... On se croirait en période d'examens! Et ce n'est pas la folle journée qui m'attend demain qui va calmer l'histoire!

Sur ces pénibles lamentations, je vous laisse, en espérant trouver le sommeil,
Bonne nuit

Miss S.

Petit message perso pour mon Papounet, le TGV part de Douai à 7h09

05 octobre 2008

J - 4 : une pointe de stress...

Passage éclair avant de passer à table. Juste pour mettre des mots sur la pointe de stress qui me tenaille depuis ce matin. Pas vraiment de raison ni d'évènement particulier, je me suis mise sérieusement à la préparation de mon sac. Comme d'hab, c'est galère. Je prends, je prends pas...oui, mais s'il fait froid (j'ai pourant comme un doute), trop court, trop long, trop serrant ou alors, c'est parce que je suis trop grosse, bouhhh!

Mais le plus ennervant, c'est de voir Nico qui ne semble avoir rien à faire.... Pareil à lui-même, il a décidé qu'il préparerait ses affaires mardi ou mercredi soir après sa réunion. Ahhhhh, là, je stresse (et même pas pour moi, quelle abnégation !).

Sur ce je vous laisse,
Je vais essayer de souper, faut que je profite tant que je n'ai pas encore un ulcère à l'estomac !

Miss S.

02 octobre 2008

J - 7 : plus qu'une semaine....

Nico est parti à une réunion qui risque de durer, j'ai suffisament avancé dans le travail que j'avais ramené à la maison, la vaisselle qui ne peut pas valser dans le lave-vaisselle attendra bien demain soir... je prends une petite pause devant l'écran pour vous tapoter quelques mots.

Dans une semaine, nous serons dans l'avion; si mes calculs sont bons (et ça ce n'est pas gagné d'avance vu mes hautes capacités en sciences mathématiques), nous devrions être entre Abu Dhabi et Bangkok. Pfff, quel long temps assise dans cette foutue boîte volante. L'année dernière, quand nous sommes partis en Thaïlande, je ne m'imaginais pas du tout à quoi pouvait ressembler un tel vol. Cette fois, je sais et je suis surtout bien consciente de la durée. Nico est déjà tout fou à l'idée de passer plus d'une dizaine d'heures devant son petit écran perso à jouer et à regarder un tas de films (il a même essayé de trouver la liste des diffusions du mois sur Ethiad mais sans succès). Moi, une fois que je suis dans cette terrible machine, je ne peux plus me concentrer. Même si je suis quand même 1000X plus détendue qu'avant, je reste intérieurement et inconsciemment terrorisée par le fait de me retrouver à des kilomètres du sol sans avoir aucune maîtrisse. Pas la peine donc de penser à lire, ça me donne la nausée. L'IPod me fait mal aux oreilles, pas moyen de suivre un film et encore moins de dormir. En plus, il y fait froid, sec et il faut toujours faire la file au moins une demi-heure pour aller aux toilettes (et vu le stress, mes envies sont assez récurrentes. Et en plus, le trajet siège-toilettes, est le seul autorisé pendant plus de 6h. Un véritable enfer... mais je sais aussi que c'est le prix à payer pour les 21 jours qui suivront... Le mieux est d'essayer de ne pas trop y penser...

Sinon, j'avais prévu, ce soir, un premier "chamboulement de garde-robe" en vue de la préparation de mon sac à dos. Vu la météo caniculaire du jour, je n'ai pas très envie de déballer et surtout d'essayer shorts et t-shirts sans manche. Faudrait pourtant s'y mettre... enlever, remettre, ajouter, supprimer, faire des choix fondamentaux... Encore de chouettes heures d'arrachage de cheveux en perspective !

Là, je crois plutôt que je vais me mettre au lit avec le Routard "Malaisie-Singapoure" que mon sympathique collègue m'a ramené de la bibilothèque. Il faut que je sois au point pour ne pas gaspiller une minute des 24h (un peu plus quand même), que nous allons passer à Kuala Lumpur.

Sur ce, je vous laisse en vous souhaitant une douce nuit.

Miss S.

NDLR : Nico n'est pas content car personne n'a laissé un commentaire sur sa "super carte" qu'il vous a mis en ligne (cf postage précédent). A bon entendeur....


30 septembre 2008

J - 9 : le compte à rebourd à commencé !

Ca y est, nous voilà passé dans la dernière dizaine avant le grand départ...9, 8, 7, ....nous y serons bien vite!

Bouhhh, je ne profite même pas de la chouette période de préparatifs. En fait, je ne pense pas vraiment que dans dix jours, nous serons bien loin. Mon petit cerveau est full occupé par une montagne de choses à faire avant de penser aux vacances. Ma liste "TO DO" est encore bien remplie (en fait, elle s'allonge au fil des jours). J'ai juste eu un petit déclic aujourd'hui car mon entourage commence à me rappeler que les vacances sont pour très bientôt (merci les collègues !).

Sinon, je progresse toujours dans la lecture de nos innombrables guides. Jusqu'ici, j'avais un peu laissé de côté le Cambodge pour maîtriser à fond la toponymie laotienne. Hier, je me suis plongée sérieusement dans un Gallimard Cambodge de la fin des années 90. Et ben là, c'était un mauvais plan. Si vous n'êtes pas convaincus par l'utilité de visiter ce pays, vous ne devez pas lire ce guide. C'est méga décourageant, effrayant, désespéreant, ... et je vous épargne les qualificatifs les plus dramatiques. Selon le guide, le Cambodge est le repaire des malfaiteurs, avides de crimes et autres délits, la "place to be" si vous avez envie de prolonger vos vacances en tant qu'otage d'une faction rebelle obscure ou servir de petit déjeuner exotique à la multitude de cobras qui peuplent cet enfer terrestre. Nico a décelé une pointe de panique (mais alors, vraiment une toute petite, pour qui me prenez-vous?) et m'a rassuré à la louche : le guide est ancien et le pays a bien changé depuis sa parution. Je ne voudrais pas avoir l'air de chercher la petite bête mais ils ont fait comment pour éradiquer le cobra, mettre à l'ombre les "méchants" et déminer un si vaste territoire en si peu de temps? Enfin si mon chéri le dit....

Et puis, c'est à chaque fois pareil. Quand les gens me demandent où nous partons en vacances, le première réaction est un strident "Waouhhhh, quelle chance", aussi vite suivi d'un "mais vous n'avez pas peur? Si loin, avec des gens et des cultures si différentes, qui ne parlent même pas une langue déchiffrable et de la nourriture si bizarre (vous allez surement devoir manger des pattes d'araignée bouillies et des yeux de serpent en gelée, non?)"? Et là, je désespère vraiment. Comment faire comprendre que je risque probablement plus ma vie en traversant le rond-point Schuman chaque matin? Alors, je répond d'un ton assez neutre (en essayant de masquer mon agacement) que je ne pense pas vraiment au danger mais que promis, je serais prudente et que je penserai à elle en mangeant les paluches d'araignée... Non, mais... pas la peine, vous ne me découragerez pas, j'aime trop partir en vacances ! NDLR : euh... si par le plus pur hasard, (beau)papa ou (belle)maman me lisait. J'écris juste pour le frime, vous l'avez compris (hum!), on sera super super prudent (et en plus c'est vrai), on ira se coucher tôt (ça, c'est un peu moins vrai par contre) et on débauchera un gamin dans la rue pour gôuter la nourriture avant de l'ingurgiter (oui, bof....il y a mieux comme premier contact avec la population locale). De vrais petits anges que vos (beaux) enfants....

Ben voilà, fini de vous écrire des bétisses, mon chéri est sur le chemin du retour et le souper en phase terminale (de préparation).

Agréable soirée de votre....

Miss S.

29 septembre 2008

Itinéraire et carte

Le parcours

Après des dizaines d'itinéraires imaginés, des centaines de sites web / blogs et autres forums consultés, je pense que nous avons à peu près choisi.

Il a fallu faire des choix déchirants.
Tant pis, nous n'irons pas voir la plaine des jares, ni ces villages où ils ont construit tout un tas de trucs avec des anciennes bombes, nous ne nous entasserons pas non plus deux jours durant sur un bateau pour déscendre le mékong en compagnie d'une bande de joyeux anglais, une bouteile de Lao Beer à la main.

Pas de tubing non plus, ni d'happy pizza. Mais il y aura du Lao Lao et de la Lao Beer, faut pas déconner non plus...

Par contre, on garde le plateau des boloven et ses plantations de café ou ses cascades magistrales.
On a pas pu se résoudre à faire une croix sur Luang Prabang non plus, faut pas déconner.

Pour le cambodge, finalement, on va aussi aller sur sa cote, c'est suffisement grand pour que l'on trouve notre petit coin de paradis.
Dans le pire des cas, on achetera un pecheur (enfin on loue sa barque)  pour qu'il nous conduise au large sur une ile sympa.

Trop fainéant pour faire une carte animée sous toshop, vous vous contenterez de google map, ça bouge pas mais ça présente pas mal non plus, on peut zommer, voir une vue satellite etc...

Pas hésiter à passer en mode vue sat (en haut à droite) et zoomer au max, on voit vraiment bien, j'en connais qui n'iront plus bronzer à moitié nu dans leur jardin...

Pas mal quoi.


Agrandir le plan

Pour résumer, notre itinéraire dans les détails:

1. Bangkok
2. Après le train de nuit jusqu'à la frontière thai-lao, arrivée à Vientiane. on y passe deux jours.
3. Vol pour Luang Prabang: on y passe 4 jours, visite des temples, de Pak ou, de petits villages, probablement montée de la Nam ou pour aller à Non Khiaw Muang Noi.
4. On quitte Luang Prabang pour rejoindre le sud, à Pakse
5. Grande boucle dans les plateau des boloven, visite du wat Phu à Champasak, peut-être un détour par les 4000 iles, on verra si on a le temps (je pense pas  mais bon).
6. On quitte Pakse pour Siem Reap et on reste 3-4 jours pour vister le complexe d'Angkor et ses environs.
7. On descend sur Phnom Penh et on y reste un peu.
8. Départ sur la cote, Kep, Sihanoukville, l'une ou l'autre ile.
9. Retour sur Phnom Penh et vol vers Kuala Lumpur.
10. 24h sur Kuala Lumpur et retour en Europe.

Voilà voilà, comme ça vous savez tout.

Nicolas, pas malade (comme d'hab; normal, un mode de vie sain: se coucher tard, manger beaucoup de glace et pas de sport, trop dangereux)

28 septembre 2008

J - 10 : Miss S., voyante extralucide....

Nous voilà à dix jours du grand départ .... et je suis malade !

Comme je le craignais dans le postage précédent, je ne suis pas arrivée au Jour V, sans défaillir... Pas certaine d'avoir des dons particuliers de voyance, je devais m'y attendre...

Après une semaine super chargée et bien stressante, le WE a commencé en force samedi par les traditionnelles courses et les achats pour le souper du soir. Vu le superbe soleil, nous avions opté pour un BBQ pour régaler nos invités. Je me suis tellement dépêchée chez Colruyt que j'y ai oublié la viande. Je ne m'en suis rendue compte qu'une heure avant l'arrivée des invités. Grosse panique que Nico a géré comme un chef en sonnant à la boucherie et en leur laissant la commande par téléphone. Deuxième coup de chaud quand il est rentrée avec seulement la moitié de la commande, le boucher n'a probablement pas lu des deux côtés du bon de commande.  Chouette souper quand même mais nuit horrible, je me suis levée toutes les demi-heures. Réveil pénible toute barbouillée et depuis, je comate entre le fauteuil et le rangement très lent de la maison...Espérons que je reprenne des forces car une montagne de choses m'attendent au Musée. Vraiment pas le moment de laisser ma grosse fatigue se réveiller !

Nico est parti ranger son cabinet, dès qu'il rentre, il doit m'exposer la version définitive (?) de notre itinéraire. J'insite pour qu'ensuite, vous soyez également tenus au courant par une chouette carte animée.

Bonne fin de WE à tous,

Miss S.

25 septembre 2008

J - 13, le temps passe trop vite!

Pas eu le temps de poster hier, je suis restée plus tard au Musée pour pouvoir supprimer des lignes dans ma liste "TO DO" avant de partir en vacances. Ca diminue mais je suis encore loin d'avoir radié toutes les lignes ! J'ai l'impression que le temps passe deux fois plus vite plus on se rapproche du jour V (V pour Vacances, le mot magique!). Nico ricane en disant qu'à ce rythme-là, je ne tiendrai pas les 13 jours qui nous séparent du départ et prétend que je vais tomber malade dès que je vais me relacher un peu...sympa, oiseau de mauvaise augure ! C'est vrai que pour l'instant, je collectionne un peu les bobos... gloups!

Trop occupée pour plancher sur le voyage mais je compte sur Nico et son sens de l'organisation (si si, vous avez bien lu; il n'est organisé que pour nos vacances mais c'est à un point tel que ça sauve tous le reste de l'année. Je ne peux donc pas lui en vouloir. Heureusement qu'il est là pour étudier tous les itinéraires possibles et pour dépuiller les guides et le net car avec moi, on devrait se contenter de Blankenberg - petit coucou au passage à nos amis flamands, ils se reconnaîtront!).

Sur ces fleurs lancées avec admiration à mon chéri ... (en fait, c'est tactique, j'essaie de la flatter pour le convaincre de s'atteler à fournir le blog. Monsieur a décidé qu'il écrairait pendant que je me fais tripoter par un masseur du bout du monde. Paraît que les aveugles sont les meilleurs, je me devrai de tester ça pour vous, évidemment!).

je vous laisse et vous fixe rendez-vous au prochain postage,

Bonne soirée

Miss S.

23 septembre 2008

j - 15, on met le paquet !

Petit passage avant de me replonger dans la Révolution belge (j'ai repris un peu de travail à la maison, histoire de prendre quelques mètres d'avance dans mon marathon contre le temps) et de préparer le souper. Vu les jours qui passent, je me dois de vous tenir au courant et surtout d'alimenter ce blog (faut bien que deux des quatre mains se dévouent, hein! Mon chéri semble plus réticent à poster cette fois. Peut-être parce que, faute d'itinéraire définitif, il ne peut vous soumettre l'une de ses terribles cartes animées ou alors parce qu'il est trop occupé à chercher sur EBay le moustiquaire top génial ou la housse de sac à dos garantie à toutes épreuves de la mousson??? Mais connaissant l'ouvrier de la dernière heure, il s'inquiètera de ces achats le 08/10 à minuit, comme d'habitude!).

Sinon, rien de bien neuf depuis hier. Comme à l'habitude, je scrute la météo en espérant déceler une fin précoce de saison des pluies. Pas facile à dire car les sites météo lao et cambodgien sont aussi précis pour les prévisions à court qu'à long terme : pluies intermitentes, éclaircies, .... Avec ça, on ira loin ! Enfin, l'an dernier, pour la Thaïlande, c'était la même chose, pas la peinde de se faire du souçi pour si peu (?).

Je termine déjà ce tout petit postage, le devoir m'appelle et là, va falloir mettre le paquet pour terminer tout d'ici 15 jours que je parte en vacances (enfin) l'esprit plus ou moins tranquille!

Bisous studieux de votre

Miss S.